Alerte lancée par les travailleuses et travailleurs du CSSS du Val-Saint-François - «Nos services sociaux et de santé de proximité sont menacés!»

La manifestation des employés du CSSS du Val-Saint-François à Windsor le 18 mars 2015Aujourd’hui de midi à 13h, plusieurs employés de toutes les catégories de personnel du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Val-Saint-François ont manifesté à Windsor, en Estrie. Les porte-parole des quatre organisations syndicales qui les représentent ont exprimé leurs inquiétudes devant la fusion imminente de cet établissement au sein de l’immense Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l’Estrie – CHUS) qui sera créé le 1er avril prochain.

L’un des plus gros du Québec, cet établissement devra desservir 500,000 personnes en Estrie, comparé aux 30,000 que dessert actuellement le CSSS du Val-Saint-François. Les employés craignent que les priorités établies au siège social de Sherbrooke ne reflètent pas les besoins de services de la population du Val-Saint-François. Dans les cas où la couverture de services diffère d’un CSSS à l’autre, la nouvelle direction régionale pourrait opter pour un nivelage vers le bas en offrant, par exemple, moins de soins à domicile.