Affaires sociales - Un pas de plus vers la grève

Les élus du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) se sont donné encore plus d’outils pour faire connaître leur mécontentement face aux offres faméliques que leur a faites le gouvernement Couillard dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public échues le 31 mars dernier.

Réunis à Laval, les élus des différents syndicats locaux ont voté à l’unanimité une motion pour aller chercher des mandats de grève de leurs assemblées générales respectives.
« Cette rencontre est la suite logique à la journée de réflexion en front commun, où près de 2500 délégués s’étaient réunis à Québec il y a quelques semaines », a déclaré Pierre Soucy, président du CPAS.

Les élus ont aussi eu de l’information pour établir la liste des services essentiels à déterminer avec leurs employeurs et qui sera par la suite soumise au Conseil des services essentiels.