À la nage de la Nouvelle-Écosse aux Îles de la Madeleine pour faire connaître la dysphasie

C’est un exploit jamais réalisé que va entreprendre, Vincent Godin 19 ans du 25 juillet au 7 aout 2015 prochain. Le courageux jeune athlète va nager près de 90 kilomètres entre Chéticamp, en Nouvelle-Écosse et L’Île-du-Havre-Aubert, aux îles de la Madeleine, le tout en tentant de le faire entre 30 et 40 heures de natation.

Son but, faire connaître la dysphasie dont il est atteint. La dysphasie aussi appelée «trouble primaire du langage» est un problème neurologique qui affecte l’expression et la compréhension du langage et impose une barrière quotidienne et significative dans la réalisation d’activités normales aux jeunes qui en souffrent.

Vincent souhaite que les jeunes dysphasiques reçoivent davantage de services adaptés à leurs besoins. «On va réussir à donner plus de services aux élèves dysphasiques au secondaire. Je souhaite que ces jeunes atteignent leurs rêves les plus hauts. Je vais nager pour transmettre le message», a déclaré Vincent Godin.

Il avait déjà réalisé un défi semblable en 2013 en nageant de Longueuil à Trois-Rivières pour cette cause qui lui tient à cœur.
L’événement de cette année est encore une fois parrainé par le Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord (SPPLRN-SCFP 5222) de même que par la section Mauricie de l’Association québécoise de la dysphasie.