500 postes pourraient disparaître à la Commission scolaire de Laval

Une grande incertitude plane sur les services aux élèves des écoles primaires et secondaires de Laval. Les compressions imposées en 2015 à la Commission scolaire de Laval par le gouvernement Couillard sont en cause.

Craignant des réductions d’effectifs massives, les représentants syndicaux des professionnels de l’éducation et des employés de soutien manuel tirent l’alarme. Ils ont appris que le pire scénario sur la table entraînerait la suppression d’environ 500 postes parmi les cadres, les professionnels, les employés de soutien manuel et les employés de bureau.