1940: Adoption sur la loi de l'assurance-chômage

  • Imprimer

Nos chroniques « Saviez-vous que… » des prochaines semaines vous feront découvrir plusieurs dates et événements importants qui ont jalonné l’histoire et les victoires du mouvement ouvrier au Québec et au Canada.

En 1940, le Canada se dote de l’assurance-chômage.

Après l’entrée en guerre du Canada, le premier ministre Mackenzie King met en place le premier régime d’assurance-chômage au Canada. Il souhaite qu’une partie des cotisations perçues soient redistribuées aux soldats lors de leur démobilisation, sous forme de prestations. Les provinces, qui n’étaient pas en mesure d’assumer les coûts de programmes provinciaux d’assurance-chômage, acceptèrent de donner au Parlement le pouvoir dans ce domaine.

Après avoir été approuvée par les provinces, la Chambre des communes et le Sénat, cette nouvelle loi canadienne reçoit la sanction royale du gouverneur général le 7 août 1940. De plus, l’adhésion à l’assurance-chômage n’était pas permise aux fonctionnaires, aux enseignants et aux salariés donc le salaire dépassait 2000 $ par an. Pendant la première année de fonctionnement du régime, la protection s’étendit à quelque 2,5 millions de travailleurs, soit environ 42 % de la main d’oeuvre.

Les principales modifications apportées au régime pendant les années 40 furent l’adoption de dispositions d’aide aux militaires démobilisés (1941), le transfert de l’administration de la Loi au ministère du Travail (1942) et une disposition portant à 2 400 $ le plafond de la rémunération annuelle admissible à la protection (1943). À la fin des années 40, la protection s’étendait à environ 50 % de la main d’oeuvre

Source