2016.05.30

2016.05.30

Stratégie de l’aérospatiale – La FTQ accueille favorablement la proposition

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est satisfaite de plusieurs éléments de la nouvelle stratégie de l’aérospatiale annoncée aujourd’hui par la ministre de l’Économie, Dominique Anglade. « Nos affiliés présents dans ce secteur et la FTQ demandaient une politique industrielle québécoise avec insistance, alors nous sommes satisfaits de ce volet concernant le secteur aérospatial. Cette politique est bienvenue », a commenté le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

«Une politique industrielle est nécessaire pour coordonner les différents acteurs, pour se donner des stratégies communes et pour développer l’économie et l’emploi. Nous pensons que cet effort est nécessaire dans plusieurs secteurs industriels, a fait remarquer Serge Cadieux. Nous allons analyser dans le détail la proposition du gouvernement du Québec, mais d’entrée de jeu, nous avons remarqué qu’il n’a pas profité de cette opportunité pour tenter de corriger le problème posé par Air Canada dans le sous-secteur de la maintenance lourde des avions. Nous avons encore une expertise unique dans ce domaine. Nous sommes engagés dans une bataille majeure pour sauvegarder cet élément clé de cette grappe industrielle, notamment en demandant à Ottawa d’amender son projet de loi C-10», a conclu le secrétaire général.

«Nous avons déposé un mémoire avec douze recommandations pour l’élaboration de la nouvelle stratégie et le gouvernement du Québec a retenu des éléments de huit d’entre elles. Maintenant que le gouvernement du Québec vient de donner un vote de confiance à l’industrie aérospatiale et à ses travailleurs et travailleuses, nous sommes en droit de nous attendre à la même chose de la part d’Ottawa», a ajouté le coordonnateur québécois de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (AIMTA), David Chartrand.

De son côté, le syndicat Unifor, présent dans plusieurs des grandes entreprises du secteur, avait demandé une politique axée sur les besoins organisationnels et matériels des entreprises de l’aérospatiale. «Nous appuyons les mesures proposées, ça va dans le bon sens, mais on pourrait aussi en faire plus. On demande des garanties afin que l’aide serve à maintenir le travail de production en sol québécois. Il faudrait aussi développer davantage de liens entre nos industries, par exemple entre le secteur de l’aluminium et l’aéronautique», a indiqué le directeur québécois du syndicat Unifor, Renaud Gagné.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses, dont plus de 21 000 dans le secteur de l’aérospatiale.

À ne pas manquer!

Camp de formation des jeunes

Renseignements et inscription ici!

À DÉCOUVRIR!

Outil de recherche en jurisprudence

Mobilisations, événements et formations


24, 25 et 26 septembre 2024

Camp de formation des jeunes

9 et 10 octobre 2024

Colloque sur la mobilisation

16 et 17 octobre 2024

Colloque SST

Voir le calendrier!
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

À VISIONNER

L’éducation à la FTQ : 50 ans de solidarité

Documentaire sur l'éducation syndicale