On écrit à Flaherty

Urgence !

Il y a plus de trois ans maintenant, nous joignions la campagne retraite du Congrès du travail du Canada (CTC). Ainsi est née la campagne Une retraite à l’abri des soucis à laquelle se sont associés une centaine de groupes représentant la société civile québécoise. Nos revendications visent à procurer une rente décente à toutes et à tous par l’amélioration des régimes publics. Ces derniers sont les seuls dont bénéficient l’ensemble des travailleurs et travailleuses, ils sont universels, mais la rente qu’ils procurent est insuffisante.

L’an dernier, le gouvernement du Parti Québécois a emboîté le pas à d’autres provinces canadiennes en donnant son accord pour que le Régime de rentes du Québec (RRQ) et le Régime de pensions du Canada (RPC) puissent être améliorés. Cette adhésion a fait en sorte que dès lors, la règle permettant la bonification des RPC/RRQ a été atteinte. Pourtant, aucune proposition n’émerge des rencontres provinciales-fédérales des ministres des Finances convoquées par Jim Flaherty, ministre des Finances canadien. La prochaine rencontre aura lieu en décembre.

Nous devons faire pression sur le gouvernement canadien pour qu’il cesse de tergiverser et aille de l’avant. Il doit respecter la décision des provinces et procéder sans délai à la bonification du RPC/RRQ.

Ainsi, nous demandons aux dirigeants et aux dirigeantes des sections locales et unités de signer la lettre sur la bonification du système de sécurité du revenu à la retraite et de l’expédier, sans timbre, au ministre Flaherty dans les meilleurs délais.

Télécharger la lettre.

Le sort des futures cohortes de personnes retraitées est préoccupant, nous devons nous mobiliser pour donner une rente décente à tout le monde.

Agissons ensemble pour le mieux-être de tous et de toutes !