Santé et sécurité du travail - La FTQ applaudit les parlementaires qui exigent que tous les travailleurs et travailleuses soient couverts par les mécanismes de prévention en santé et sécurité du travail

Québec, le 26 novembre 2019. – Alors qu’elle tient son congrès triennal à Québec, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) applaudit l’adoption cet après-midi par tous les parlementaires, dont le gouvernement, de la motion exigeant du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale que le projet de loi sur la réforme de la Loi sur la santé et la sécurité du travail, qu’on attend depuis trop longtemps, prévoit que l’ensemble des secteurs d’emplois soient couverts par des mécanismes de prévention.

« Le geste que viennent de poser les parlementaires est important et doit être salué. Une motion c’est bien, mais il faut vraiment un projet de loi qui concrétise la motion qui vient d’être adoptée. Enfin toutes les formations politiques, tous les députés reconnaissent qu’il faut prendre soin de tous nos travailleurs et de toutes nos travailleuses, et qu’il faut faire plus pour assurer leur santé et leur sécurité sur leurs lieux de travail. Bravo », déclare le secrétaire général de la FTQ Serge Cadieux.

« Bien sûr, nous aurions souhaité que cette réforme soit déposée au plus tôt. Cependant, nous comprenons qu’en votant pour cette motion, le gouvernement s’est engagé formellement à mieux protéger les travailleuses et travailleurs. Ne nous décevez pas, le temps est compté. Nous attendons un projet de loi en ce sens avant la fin de la session d’hiver. Chaque 6 minutes, des travailleuses et des travailleurs sont victimes d’accidents de travail. La preuve est déjà faite qu’en investissant dans la prévention, on fait en sorte que les hommes et les femmes retournent à la maison en santé après leur journée au bureau, sur les chantiers ou sur leur lieu de travail. Pour la FTQ, le futur projet de loi doit inclure les quatre mécanismes de prévention prévus à la Loi sur la santé et la sécurité du travail, soit : le programme de prévention, le programme de santé, le comité de santé et de sécurité et le représentant à la prévention », conclut le secrétaire général de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.