Réaction de la FTQ à la hausse du salaire minimum - 0,60 cent d’augmentation c’est bien, mais il en manque encore pour atteindre les 15 $ l’heure

Montréal, le 18 décembre 2019. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) souligne l’effort du gouvernement du Québec qui annonce une hausse du salaire minimum en mai prochain, passant de 12,50 $ à 13,10 $. Cependant, cela reste bien en deçà du minimum de 15 $ l’heure que nous réclamons pour les travailleurs et travailleuses du Québec.

« Il faut sortir les bas salariés de la pauvreté et ce n’est pas avec un salaire de 13,10 $ que le Québec va y arriver. Au moment où l’économie va bien, nous aurions aimé que le gouvernement fasse un effort supplémentaire pour aider ceux et celles qui peinent à joindre les deux bouts. Nous comprenons que notre campagne pour un salaire minimum à 15 $ l’heure met de la pression sur Québec, mais la hausse annoncée reste bien insuffisante », déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

« Comment voulez-vous que les hommes et les femmes qui travaillent au salaire minimum puissent décemment subvenir à leurs besoins, à ceux de leur famille avec ces salaires de misère ? Les travailleurs et travailleuses au salaire minimum ne vont pas en vacances et n’ont pas non plus les moyens de mettre de l’argent de côté pour les moments plus difficiles. Il y a des loyers à payer, des enfants à nourrir et à habiller. Nous demandons encore une fois au gouvernement de prendre conscience de tout cela et de hausser le salaire minimum à au moins 15 $ l’heure, et ce, le plus rapidement possible », conclut le président de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.