Ne nous forcez pas à crier! - La FTQ lance une campagne de sensibilisation au bruit en milieu de travail

Montréal, le 7 février 2022 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) revendique depuis de nombreuses années une nouvelle réglementation sur le bruit en milieu de travail. Finalement, à compter de juin 2023, un nouveau règlement sera en vigueur permettant enfin aux travailleurs et travailleuses de milieux bruyants d’arrêter de crier pour s’entendre. En effet, les niveaux acceptables d’exposition au bruit passeront de 90 à 85 décibels pour une période de huit heures de travail, ce qui représente une diminution de plus de la moitié*.

« Malheureusement, on le sait, ce n’est pas parce qu’un règlement entre en vigueur qu’il est soudainement connu, encore moins respecté. Les syndicats de la FTQ ont toujours été proactifs en santé et sécurité du travail. Nous n’attendrons certainement pas le mois de juin 2023 pour commencer à en parler. Dans les 10 dernières années, ce sont plus de 50 000 travailleurs et travailleuses qui ont subi une perte d’audition au Québec en raison de l’excès de bruit au travail. C’est inacceptable! », souligne le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Encore aujourd’hui, on compte plus de 400 000 Québécois et Québécoises qui sont exposés à des niveaux moyens de bruit supérieurs à 85 décibels pour une période de 8 heures. Pour la FTQ, sensibiliser les milieux de travail dès maintenant obligera les employeurs à être proactifs pour éliminer le bruit à la source.

* Selon l’échelle logarithmique, une augmentation du bruit de 3 dB correspond à un doublement de l’énergie sonore.

Site de la campagne : https://ftq.qc.ca/bruit-au-travail

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.