La FTQ quitte la table de négociation sur la relativité salariale et dénonce le Conseil du trésor

Montréal, le 16 mai 2019. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés dans le secteur public, SCFP, SQEES-298, SEPB et UES 800, ont quitté ce matin la table du comité conjoint des syndicats du secteur public et du Conseil du trésor dans le dossier de la mise en œuvre de la relativité salariale.

Face à l’intransigeance et le manque d’ouverture du Conseil du trésor qui refuse de reconnaitre les années d’expérience des salariés déjà en poste dans les établissements, les représentants syndicaux n’ont eu d’autre choix que de mettre fin aux échanges qui ne faisaient que stagner dans le temps.

Il apparait que le règlement actuel prévoit la reconnaissance des années d’expérience des employés nouvellement embauchés, alors que rien n’oblige l’employeur à reconnaitre ces mêmes années d’expérience aux employés déjà dans l’établissement, ce qui fait qu’un nouvel employé peut gagner davantage qu’un travailleur déjà en poste ayant les mêmes années d’expérience.

Pour la FTQ et ses syndicats affiliés, cela est inacceptable. Le Conseil du trésor doit revoir sa position et faire preuve de logique.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.