La FTQ invite ses militants et militantes à la marche pour les travailleurs et travailleuses en lockout d’ABI et demande au premier ministre Legault de faire preuve de neutralité dans ce conflit

Montréal, le 24 mai 2019. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) réitère son invitation à ses militants et militantes à participer à la grande marche de solidarité à l’endroit des travailleurs et travailleuses d’ABI ce samedi 25 mai à Trois-Rivières.

Par la même occasion, la FTQ s’étonne des déclarations récentes du premier ministre François Legault qui a pris fait et cause dans ce dossier pour l’employeur. «Monsieur Legault doit assumer pleinement son rôle de premier ministre, de chef de gouvernement et éviter les déclarations controversées dans le lockout de l’aluminerie ABI de Bécancour, déclarations qui n’aident en rien à la résolution de ce conflit. Après tout, c’est l’employeur qui a mis fin aux négociations en mettant à la rue les 1030 travailleurs et travailleuses de l’entreprise», déclare le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

«Seize mois à la rue, ça suffit ! Les familles, les travailleurs et travailleuses ont assez souffert. Il est temps pour ABI de mettre fin au lockout et de revenir à la table de négociation. Nous tenons également à rappeler, contrairement à ce qui est véhiculé par certains, que les salaires n’ont jamais été en cause dans ce litige et que c’est plutôt l’employeur qui est en demande constante», conclut le secrétaire général de la FTQ.


La population, les militantes et les militants sont invités à se rassembler devant l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières samedi matin, alors que le départ de la marche se donnera à compter de 10 h 30.


Pour plus de renseignements, consulter la page de l’événement: https://ftq.qc.ca/actualites/grande-marche-familiale-lockoutes-dabi-25-mai-2019.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.