La FTQ en commission parlementaire sur les changements climatiques

Commission parlementaire sur le projet de loi n° 44, 21 janvier 2020.

Québec, le 21 janvier 2020. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) accueille avec intérêt le projet de loi n° 44 visant la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification. Cependant, nous sommes préoccupés par sa véritable capacité de répondre aux objectifs attendus. Il est essentiel que le projet de loi qui sera promulgué atteigne les cibles de réduction des gaz à effets de serre déjà adoptées par le gouvernement. Pour la FTQ, Québec doit également faire une place aux travailleurs et travailleuses dans son plan de lutte contre les changements climatiques pour en faire un outil crédible. C’est pourquoi, dans notre mémoire, nous proposons 13 recommandations afin de bonifier le projet de loi.

« Nous sommes à un point tournant en ce qui a trait aux changements climatiques ; il faut agir et rapidement. C’est pourquoi il faut se donner des objectifs ambitieux, tout en ayant en tête que cette transition énergétique devra être juste pour les travailleurs et travailleuses », déclare le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

« À ce chapitre, la création d’un comité consultatif sur les changements climatiques est une bonne chose. Mais pour que ce comité soit pleinement efficace, le gouvernement doit y réserver des sièges pour le mouvement syndical et la société civile. Le gouvernement devra également exiger des plans de décarbonisation des industries et rendre le financement étatique de ces plans conditionnel à la participation des travailleurs et travailleuses. Aussi, Québec devra mettre en place une véritable politique d’électrification des transports », ajoute le secrétaire général.

« Pour la FTQ, cette transition ne pourra se faire sans une véritable volonté politique d’en arriver à des résultats concrets, sans un dialogue social incluant la société civile, et sans un financement adéquat permettant de prendre le virage d’une transition juste pour les travailleurs et travailleuses », conclut le secrétaire général.

Pour consulter le mémoire : https://ftq.qc.ca/centre-documentation/memoire-pl44

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.