Élections Québec 2018 - Québec doit moderniser les dispositions anti-briseurs de grève

Montréal, le 18 juillet 2018. – À l’approche de la prochaine campagne électorale au Québec, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a rendu publique sa plateforme électorale pour faire du Québec une société plus juste, plus égalitaire et plus démocratique. Les dispositions anti-briseurs de grève datent de 1977 et, à l’origine, elles visaient à réduire le nombre, la durée et la violence des conflits de travail en évitant les confrontations entre les grévistes et les briseurs de grève sur les lignes de piquetage.

«La société moderne fait en sorte que les nouvelles technologies et l’Internet facilitent la tâche aux employeurs malveillants qui peuvent ainsi contourner la loi lors d’un conflit de travail et poursuivre leurs productions. Même dans des industries manufacturières, il est devenu possible d’opérer des machines ou des sites à distance, ce qui viole l’esprit de la loi», déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

«Les dispositions anti-briseurs de grève ont fait en sorte d’équilibrer le rapport de force entre employeur et travailleurs et travailleuses. Mais nous devons constater que ce fragile équilibre est menacé par les nouvelles technologies. Il est maintenant possible de franchir une ligne de piquetage de façon virtuelle, ce qui est tout aussi honteux et méprisable que de le faire de façon physique. Le Code du travail doit être modifié afin d’y inclure tout lieu où les salariés exécutent leurs fonctions normales et habituelles de travail», conclut le secrétaire général Serge Cadieux.

Consulter la plateforme électorale de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.