Élections Québec 2018 - La FTQ revendique un salaire minimum à 15 $ l’heure

Montréal, le 11 juillet 2018. – À l’approche de la prochaine campagne électorale au Québec, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a rendu publique sa plateforme électorale pour faire du Québec une société plus juste, plus égalitaire et plus démocratique. Depuis longtemps, la FTQ fait campagne pour hausser le salaire minimum à 15 $ l’heure. Le pouvoir d’achat des bas salariés recule; il faut leur permettre de vivre plus dignement.

«La hausse des inégalités dans notre société est inquiétante. Il est inadmissible que, dans une société riche comme le Québec, des gens continuent de vivre sous le seuil de la pauvreté. Il faut se donner les moyens de mieux répartir les richesses et de lutter contre les inégalités», déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Chez les personnes travaillant au salaire minimum, 59% sont des femmes et, contrairement au mythe voulant qu’une grande majorité fréquente un établissement d’enseignement, 48 % ne sont pas aux études.

«L’Alberta, la Colombie-Britannique et l’Ontario ont déjà annoncé qu’ils porteraient le salaire minimum à 15$ l’heure. Qu’attend le Québec pour faire de même et aider les travailleurs et travailleuses à sortir un peu la tête de l’eau et leur permettre de vivre plus décemment ? Dans notre plateforme, nous revendiquons le salaire minimum à 15$ l’heure et les partis politiques doivent en prendre l’engagement», conclut le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.