Échec aux paradis fiscaux manifeste devant l’Agence du Revenu du Canada pour réclamer des engagements clairs des partis politiques

Photo : Wilfried Cordeau

Montréal le 10 octobre 2019/CNW Telbec/. C’est en présence du comédien Vincent Graton que le Collectif Échec aux paradis fiscaux se rassemble aujourd’hui devant l’entrée de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) à Montréal pour attirer l’attention sur l’enjeu jusqu’à présent ignoré des paradis fiscaux pendant la campagne électorale. Alors que plus de 350 milliards de dollars se retrouvent dans les paradis fiscaux, selon les données de Statistiques Canada, le Collectif exige des partis politiques des engagements forts sur ce scandale.

Depuis février, Échec aux paradis fiscaux a rencontré les partis politiques fédéraux pour leur présenter ses douze solutions audacieuses afin de s’attaquer au problème des paradis fiscaux. « Nos revendications sont certes audacieuses, mais surtout réalisables, et elles enverraient un message clair pour que les formations politiques prennent enfin au sérieux la lutte contre les paradis fiscaux. Ce n’est pas une question de faisabilité, mais bien de courage politique », explique Samuel Lesage, porte-parole du Collectif Échec aux paradis fiscaux.

En se réunissant devant l’entrée de l’ARC, le Collectif Échec aux paradis fiscaux tient à rappeler l’importance cruciale de la lutte contre les paradis fiscaux pour les finances publiques canadiennes. Le Collectif déplore aussi le fait que le Parti libéral du Canada et le Parti conservateur du Canada aient refusé de participer à un débat électoral que le Collectif souhaitait organiser, ce qui a entraîné son annulation. « On prive ainsi l’électorat d’un moment précieux pour discuter de cet enjeu. Doit-on en conclure que le Parti libéral et le Parti conservateur, s’ils sont élus, maintiendront des politiques complaisantes à l’égard des paradis fiscaux ? », critique Samuel Lesage.

Dans le cadre de cette action, le comédien Vincent Graton viendra déposer un bouquet d’oiseaux de paradis, comme il l’a fait en 2017 aux bureaux de Justin Trudeau et au Parlement pour dénoncer le recours aux paradis fiscaux. « L’ARC a besoin d’amour pour mener à bien sa mission et nous venons ici exprimer que les partis doivent clairement s’engager à revoir en profondeur la fiscalité canadienne pour mettre fin aux stratagèmes de recours aux paradis fiscaux. C’est ce qu’attend la population ! », conclut Vincent Graton.

Échec aux paradis fiscaux

Le Collectif a pour objectif de mettre fin au scandale du recours aux paradis par les plus fortunés et les multinationales, tant au Québec qu’au Canada. Fondé en 2011, Échec aux paradis fiscaux regroupe des organisations syndicales, communautaires et étudiantes, et représente près de 1 700 000 personnes. Ses moyens comptent la mobilisation populaire, l’éducation citoyenne et la concertation auprès des parlementaires.

Renseignements :

Mathieu Le Blanc
Conseiller aux communications et relations publiques de l’APTS, membre d’Échec aux paradis fiscaux
mleblanc@aptsq.com
514-609-2906
http://www.echecparadisfiscaux.ca