32e Congrès de la FTQ - Bilan et élection d’un nouveau Bureau de direction

Québec, 28 novembre 2019. Photo : Normand Blouin

Québec, le 28 novembre 2019. – Les 943 participants et participantes au 32e Congrès de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), qui a pris fin ce jeudi à Québec, ont confirmé l’élection du président actuel Daniel Boyer, qui amorce un troisième mandat à la présidence, et d’un nouveau secrétaire général, Denis Bolduc, du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Les délégués et déléguées ont également procédé à la nomination des 15 vice-présidents et vice-présidentes du Bureau de direction pour les trois prochaines années.

« Les défis que viennent de nous confier les délégués sont importants. Importants pour les travailleurs et travailleuses que nous représentons, mais aussi pour toute la population du Québec. L’assurance médicaments publique et universelle ; la modernisation de la Loi sur la santé et la sécurité du travail ; la numérisation de l’économie ; la sauvegarde des services publics ; la transition énergétique juste et la hausse du salaire minimum ne sont que quelques-uns des mandats qui nous ont été confiés par nos militants et militantes. Forts de ces mandats, nous allons poursuivre notre travail, faire pression sur les gouvernements et mobiliser la population, la société civile et nos amis des autres organisations syndicales pour faire du Québec une société plus juste, plus égalitaire et plus verte », déclare le président de la FTQ Daniel Boyer.

Les délégués et déléguées ont élu un nouveau secrétaire général, Denis Bolduc, succédant ainsi à Serge Cadieux qui avait annoncé qu’il ne sollicitera pas de nouveau mandat. Denis est un militant syndical de longue date. Il a été président du syndicat des travailleurs et travailleuses du Journal de Québec, puis secrétaire général et président du SCFP-Québec. « C’est avec une grande humilité et un grand honneur que j’accepte le mandat que viennent de me confier les délégués. La FTQ est une grande centrale, la plus importante du Québec, et cela vient aussi avec des obligations de résultat. Nous avons d’importantes batailles à faire. Comptez sur nous, le Bureau de direction, pour mener ces batailles », déclare le nouveau secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

Au terme de quatre journées de travail, les 943 délégués et déléguées ont pu débattre et disposer de quelque 95 résolutions, ont participé à des conférences, travaillé en commission, fait le point sur les principaux dossiers défendus par la FTQ et adopté deux déclarations de politique (santé et sécurité du travail et assurance médicaments publique et universelle).

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.