Mémoire de la FTQ sur l’économie de plateformes présenté au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation

Invitée à présenter ses réflexions sur l’économie de plateformes dans le cadre de consultations organisées par le Groupe de travail sur l’économie collaborative (GTEC), la FTQ s’inquiète de l’émergence des plateformes numériques dans l’économie québécoise et craint que celles-ci transforment en profondeur le monde du travail et de l’emploi tout en remettant en cause le modèle social québécois.

Dans ce mémoire, la FTQ déplore le peu de vision critique de l’économie de plateformes telle que présentée par le Groupe de travail sur l’économie collaborative. De l’avis de la FTQ, les transformations en cours comportent un risque important notamment en ce qui concerne l’emploi, les conditions de travail et les protections sociales. En effet, la FTQ craint que la prolifération des plateformes vienne accentuer le problème des inégalités, car les emplois créés sont précaires avec des conditions de travail à faible rémunération et avec un accès limité aux protections sociales et à la syndicalisation.

Face à ces transformations majeures, la FTQ demande au gouvernement de poursuivre le dialogue social sur la question et de prévoir des mesures de soutien afin qu’aucune travailleuse ou aucun travailleur ne soit laissé pour compte et que toutes et tous puissent bénéficier des protections garanties par les lois du travail québécoises.

Consulter le mémoire de la FTQ sur l’économie de plateformes.