Former les leaders d’aujourd’hui et de demain

Collège FTQ-Fonds. Photo: Eric Demers

Mis sur pied en 1999, le Collège FTQ-Fonds est un instrument extraordinaire qui offre un lieu de formation et d’échanges visant à renforcer l’action syndicale dans les sections locales. Des conseillers et conseillères et des représentants et représentantes provenant de différents syndicats, secteurs d’activités et régions y ont été formés au fil des ans.

Ces sessions intensives leur permettent de quitter leur quotidien pendant cinq semaines pour pouvoir prendre du recul, partager et parfaire leurs connaissances. Organisé et animé par l’équipe du service de l’éducation de la FTQ, le Collège reçoit des invités provenant de différents secteurs.

Les participants et participantes apprennent à jouer de tous les instruments pour mieux intervenir dans leur milieu de travail, mais aussi sur la place publique afin de jouer pleinement leur rôle d’acteur de changement. Le Monde ouvrier s’est rendu à Orford où la cuvée 2017 entamait sa troisième semaine.

Ce qu’ils et elles nous en ont dit:

Hugues Villeneuve
Conseiller syndical aux Métallos
«Ça n’a pas été facile de décoller, mais dès la deuxième semaine, je suis tombé dedans  Et plus ça va, plus j’aime ça. Il y a une grande diversité de sujets et ce qu’on apprend va vraiment me servir quand je serai de retour dans mon milieu de travail.»


Pascale Saint-Antoine,
conseillère à l’UES-800
«Ça faisait longtemps que je voulais faire le Collège, mais mon emploi du temps ne me le permettait pas. C’est inspirant et ça nous permet de poser un nouveau regard sur le travail qu’on fait : quel luxe! Échanger avec nos collègues et comprendre les différentes réalités qu’ils et elles vivent, ça n’a pas de prix non plus.»


Martin Bélanger
Représentant syndical au local AMI de la FTQ-Construction
«J’en avais entendu parler et comme je suis un fervent défenseur de l’éducation syndicale, je me suis inscrit ! Ça nous aide concrètement dans le rôle qu’on joue pour transmettre nos valeurs et faire connaître à nos membres le rôle fondamental que joue le mouvement syndical. Il faut savoir d’où on vient pour savoir où on va!»


Véronique Allard
Conseillère à la formation au Fonds de solidarité FTQ
«Il y a beaucoup de choses à apprendre, mais c’est tellement enrichissant. La diversité des contenus abordés, les échanges qu’on a la chance d’avoir avec nos confrères et consœurs d’autres milieux et les liens qu’on crée; c’est une richesse incroyable. Je suis agréablement surprise de cette super expérience.»

Le Collège est une occasion de sortir de l’isolement, de côtoyer des collègues qui font le même travail dans d’autres secteurs.

Texte paru dans Le Monde ouvrier, no 123, page 7.