En attente d’offres raisonnables: sit-in devant le bureau de la présidente du Conseil du trésor à Trois-Rivières

Photo: Benoit Hamilton

Une centaine de personnes ont manifesté ce jeudi 20 mai devant le bureau de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, à Trois-Rivières, afin de dénoncer l’absence d’offres acceptables et raisonnables pour les travailleuses et travailleurs du secteur public.

Depuis le début des négociations, contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, ce n’est pas 8% de hausse salariale sur 3 ans qui est proposé aux travailleurs et travailleuses, mais bien 5% de hausse salariale sur 3 ans, plus 3% versés en montant forfaitaire, non récurrent.

L’offre de hausse salariale déposée par le gouvernement Legault.

  • Décembre 2019 : 5 % de hausse salariale sur 3 ans, plus un montant forfaitaire.
  • Mars 2020 : 5 % de hausse salariale sur 3 ans, plus un montant forfaitaire.
  • 31 mars 2021 : 5 % de hausse salariale sur 3 ans, plus un montant forfaitaire.
    À cela, Québec a ajouté le 31 mai, 1 % qui ne sera versé que si l’économie va bien, ce qui équivaut à un acte de foi.

En ce qui a trait aux montants forfaitaires, il faut savoir qu’ils ne sont versés qu’une seule fois et ne font pas partie de la rémunération salariale. Ils ne s’additionnent donc pas aux montants versés à la retraite, aux vacances, aux assurances, etc. Sur une carrière de 25 ans, 30 ans, cela se traduit par des milliers de dollars en perte de revenus pour les travailleurs et travailleuses.

Statistiques pour déboulonner quelques mythes et mieux comprendre les enjeux de cette négociation :

  • Moyenne salariale des employés du secteur public (FTQ) : 39 818,76$;
  • Moyenne salariale des employés occasionnels et temporaires (FTQ) du secteur public (autres que réguliers) : 28 184,06$;
  • Retard salarial du secteur public (FTQ) : 9,2%;
  • Pourcentage de femmes que nous représentons (FTQ) : 73,8% ;
  • Pourcentage de travailleurs et travailleuses qui n’ont pas de permanence ou de poste à temps complet (FTQ) : 42,3%.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public de la FTQ sont représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (SQEES-298), le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) et l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES 800).