Thème: Chômage
2014.10.13

« On ne peut que saluer la réponse du DPB sur le financement de la caisse d’assurance-emploi. La FTQ soutient la proposition de bonifier le régime plutôt que de diminuer le taux de cotisation. » — Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ

Montréal, le 13 octobre 2014. − La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ne peut qu’applaudir à l’analyse du directeur parlementaire du budget (DPB) qui conclut, entre autres, que le programme de crédit d’impôt aux entreprises payant moins de 15 000 $ en cotisation est un échec lamentable. « Il faut au minimum maintenir le taux de cotisation à son niveau actuel. Comme le mentionne le DPB, cela aurait au moins comme mérite d’engranger des surplus qui pourraient être utilisés à bonifier le régime en haussant les prestations ou encore en permettant à un plus grand nombre de chômeurs de se qualifier. Il ne faut surtout pas que les surplus prévus servent à d’autres fins que de bonifier le programme », a déclaré le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux. Il faut plutôt exiger des entreprises qu’elles créent des emplois si elles veulent profiter de crédits d’impôt liés au taux de cotisation. « C’est un minimum! Les conservateurs semblent oublier que cet argent doit servir à venir en aide aux chômeurs et chômeuses et non à faire des cadeaux aux entreprises. Selon le DPB, ce programme de crédits d’impôt aux entreprises ne va créer que 800 emplois en deux ans et tout cela va coûter à la caisse d’assurance- emploi plus de 550 millions de dollars. C’est pratiquement du vol », ajoute le secrétaire général. Lire la suite

2014.09.11

Une mesure purement électoraliste aux frais des chômeurs

Montréal, le 11 septembre 2014. – La Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dénoncent la diminution du taux de cotisation des petites entreprises à l’assurance-emploi annoncée par le ministre fédéral, Joe Oliver, laquelle sera concrétisée sous la forme d’un crédit d’impôt. « Le gouvernement prétend que cette mesure vise à créer de l’emploi, or, à partir de 1994, le taux de cotisation par tranche de 100 $ a diminué quatorze fois consécutives, passant de 3,07 $ à 1,73 $, et la création d’emplois n’a pas été au rendez-vous », souligne d’entrée de jeu le vice-président de la CSN, Jean Lacharité. Lire la suite

2014.07.17

La Cour suprême entérine le détournement de 57 milliards de dollars

Par jugement rendu ce matin, la Cour suprême du Canada accueille la requête en irrecevabilité du procureur général du Canada contre le recours entrepris par la CSN et la FTQ. C'est avec une grande déception que les deux centrales reçoivent ce jugement qui empêchera qu'on puisse entendre cette cause au fond. « Nous continuons de croire que le gouvernement a détourné la somme colossale de 57 G$ pour équilibrer ses comptes sur le dos du régime d'assurance-emploi. Même si la Cour avalise cet état de fait, ça demeure inacceptable », lance Jean Lacharité, vice-président de la CSN. « La décision de la Cour suprême crée une confusion entre le pouvoir de taxation général et la possibilité de mettre en place des cotisations à des fins déterminées. Dans les faits, il s'agit d'un véritable vol. Ce sont les travailleurs et les entreprises qui cotisent à l'assurance-emploi, le gouvernement fédéral n'a pas mis une seule cenne relativement à ce surplus de 57 milliards », ajoute Daniel Boyer, président de la FTQ. Lire la suite

2014.03.30

Les coalitions régionales contre la réforme entendent poursuivre la mobilisation jusqu’aux élections fédérales

(Québec, le 30 mars 2014) La réunion des membres des coalitions régionales contre la réforme de l’assurance-emploi du samedi 29 mars a permis de faire le bilan des nombreuses actions de mobilisation régionales et nationales qui se sont tenues à la grandeur du Québec depuis l’annonce de la réforme, le 29 mars 2012. Le but de la réunion était aussi de mettre en commun des propositions en vue de cibler des actions à prendre pour stopper Harper et abolir sa réforme. « Complètement insensibles aux conditions de travail de l’ensemble de la population et dans une volonté d’accentuer à tout prix la flexibilité et la mobilité de la main-d’œuvre, les conservateurs ont mis en place une réforme qui affecte l’ensemble des travailleuses et des travailleurs du Québec et du Canada. Nous poursuivrons le mouvement pour la combattre », ont-ils convenu ensemble. Les suites de la réunion à Ottawa Rappelons que les 5 et 6 mars derniers, une trentaine de représentantes et de représentants d'organisations syndicales, communautaires et étudiantes du Québec, de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse de même que Terre-Neuve et Labrador, dont la Coalition québécoise contre la réforme de l'assurance-emploi et Good Jobs for All, se sont réunis à Ottawa afin de dégager des moyens d'action qui mèneront jusqu'aux élections fédérales de 2015. Lire la suite

Deuxième anniversaire de l’odieuse réforme de l’assurance-emploi Les coalitions régionales se réunissent à Québec pour faire le bilan et intensifier la lutte !

Montréal, le 28 mars 2014. − Afin de marquer le triste deuxième anniversaire de la réforme de l’assurance-emploi, les représentants et représentantes des coalitions régionales se réuniront demain, le samedi 29 mars, à Québec, afin de faire le bilan des effets de la réforme et d’établir les bases de moyens d’action pour les mois à venir. Cette importante rencontre sera aussi l’occasion pour les quelque 30 représentantes et représentants de l’ensemble des régions du Québec de faire le point sur la mobilisation régionale et nationale et d’échanger sur la situation et les actions entreprises dans chacune des régions. Depuis le 27 mars et jusqu’au 3 avril, diverses activités de mobilisation se tiennent dans plusieurs régions du Québec afin de souligner la date anniversaire de la réforme de l’assurance-emploi, annoncée le 29 mars 2012. Lire la suite