Une convention collective favorisant la conciliation travail/famille chez Novali Gourmet

  • Imprimer

Montréal, le 17 mai 2017 — Les quelque quarante salarié(e)s de l’usine de transformation alimentaire Pâtes & croûtes à Boucherville opérant maintenant sous le nom de Novali Gourmet, ont signé le 12 mai dernier leur toute première convention collective. L’entente de trois ans prendra échéance en 2020, cependant une paix syndicale a été négociée jusqu’en 2023. Les parties conviennent que les articles de la convention collective de 2017-2020 seront reconduits tels quel dans la convention collective 2020-2023 et qu’elles recourront à l’arbitrage des offres finales pour solutionner tout différend concernant les salaires et les autres dispositions monétaires.

Syndiqué(e)s depuis octobre 2016 avec le syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 500 (TUAC 500), les salarié(e)s de cette usine de transformation alimentaire avaient notamment pour priorité de trouver des solutions permettant de favoriser la conciliation travail/famille. En voici quelques exemples :

  • La possibilité d’accumuler les heures à taux supplémentaires pour les reprendre plus tard en congé payé jusqu’à un maximum de 80 heures par année. Le salarié peut également utiliser ces heures pour compléter celles manquantes dans une semaine normale de travail;
  • La possibilité de reporter une semaine de vacances à l’année suivante;
  • L’employeur peut effectuer une fermeture temporaire (shut down) pour vacances d’une semaine jumelée à un ralentissement de travail la semaine précédente et la semaine suivante afin d’augmenter le ratio de vacances durant les mois de juillet et août;
  • Lors de la semaine de relâche, la priorité est accordée aux salarié(e)s ayant des enfants de niveaux primaire ou secondaire pour le choix des vacances;
  • L’ajout d’une à trois journées de congé personnel selon le nombre d’années de service continu. Ces congés peuvent être remboursés à 100 % ou, pour le salarié régulier, convertis en congés mobiles l’année suivante pour un maximum de 24 heures.

Le premier contrat de travail des salarié(e)s occupant les postes de préposé aux recettes, opérateur, préposé à la production, préposé à l’expédition et préposé à la sanitation prévoit également :

  • Un ajustement salarial variant entre 3 % et 8 % la première année et des augmentations salariales de 1,5 % les années subséquentes;
  • Une prime de chef d’équipe variant de 1 $ l’heure à 3 $ l’heure a été consolidée;
  • Une prime de cuiseur de 1,50 $ l’heure travaillée;
  • Un Régime d’assurance collective détenu conjointement par l’employeur et le syndicat dont le coût global des primes est partagé 50/50;
  • L’adhésion au Régime de soins dentaires des TUAC Québec payé entièrement par l’employeur à raison de 0,18 $ par heure travaillée par salarié afin de maintenir à 80 % le remboursement des soins dentaires éligibles;
  • Le rachat du contrat d’un employé d’agence travaillant régulièrement dans l’unité de négociation au terme d’une période de 600 heures afin qu’il devienne salarié occasionnel ou régulier. Par ailleurs, les heures travaillées comme salarié d’agence lui seront créditées aux fins de la période de probation jusqu’à un maximum de 240 heures et son service continu lui sera reconnu pour déterminer ses vacances;
  • Des dispositions concernant le partage des gains de productivité permettant l’octroi de sommes annuelles servant soit aux paiements des primes d’assurances collectives ou aux paiements trimestriels des montants forfaitaires. Ce choix sera déterminé lors d’un vote des membres au début de l’année 2018.

« Je suis très fier de l’issu de cette négociation constructive qui a permis aux parties de signer une entente qui répond adéquatement aux enjeux auxquels font face les travailleurs et les travailleuses lorsque vient le temps de concilier le travail et la famille. Je tiens à féliciter les membres du comité de négociation ainsi que tous membres des TUAC 500 travaillant chez Novali Gourmet pour leur grande solidarité dans la réalisation de ce premier contrat de travail collectif », déclare Antonio Filato, président des TUAC 500.


À propos des TUAC 500
Avec ses quelque 37 000 membres répartis dans plus de 675 entreprises, le syndicat des TUAC 500 est le plus important syndicat de l’alimentation et du commerce de tout le Québec. Notre organisation élargie compte plus de 55 000 membres au Québec, 250 000 au Canada et au-delà de 1,3 million en Amérique du Nord. Nos membres travaillent dans tous les domaines de l’industrie alimentaire et le commerce, ainsi que dans d’autres domaines tels les emplois de service, de transformation, de fabrication, ainsi que les emplois techniques et professionnels.À titre de syndicat le plus influent et le plus progressiste au Canada, les TUAC Canada constituent l’organisation la plus novatrice au pays parmi celles qui veillent au progrès de la justice dans les lieux de travail et les collectivités. Pour en savoir plus long sur les TUAC 500, rendez-vous au www.tuac500.com.