Un nouveau contrat de travail avec les TUAC 1991-P pour les salariés de la Fromagerie Oka (Agropur)

  • Imprimer

Le syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 1991-P (TUAC 1991-P) est très heureux d’annoncer qu’après 42 séances de négociation, dont dix devant la conciliatrice Mme Julie Vigneault, les syndiqué(e)s de la Fromagerie Oka, division Agropur, se sont prononcés à 82% pour de l’entente de principe intervenue avec leur employeur.  Au terme de la nouvelle convention collective de 7 ans, les salarié(e)s auront bénéficié d’une augmentation de salaire de 4,15$ l’heure travaillée en plus de voir certains avantages sociaux bonifiés.

Parmi les faits saillants de cette entente, nous tenons à mentionner le réaménagement des horaires de travail incluant la période de repas, qui sont à notre avis le plus grand gain des travailleurs et travailleuses de la célèbre Fromagerie Oka.

La nouvelle convention collective négociée par les TUAC 1991-P prévoit également un boni de signature de 300$ ainsi qu’une rétroactivité qui dépassera les 3400$ pour un travailleur ou une travailleuse étant à l’emploi à l’échéance du contrat de travail et qui n’effectue pas d’heures supplémentaires.

« Je suis fier d’avoir pu participer à la finalisation du travail d’un comité de négociation formidable et de son représentant M. Pierre Meloche qui ont travaillé de concert à l’amélioration des conditions de travail des travailleurs et travailleuses de la Fromagerie d’Oka. Le nouveau contrat de travail permet aux syndiqué(e)s de consolider leurs emplois tout en maintenant un niveau de conditions de travail dans la belle région des Laurentides », d’expliquerMario Maisonneuve, président des TUAC 1991-P.