Saviez-vous que..? - 1981: Le droit au retrait préventif de la travailleuse enceinte ou qui allaite

  • Imprimer

Le droit au retrait préventif de la travailleuse enceinte ou qui allaite est une mesure appliquée par le Gouvernement du Québec et instaurée depuis 1981, comme le prévoyait la Loi sur la santé et sécurité du travail (LSST) instaurée en 1979.

Cette loi, administrée par la Commission de la santé et sécurité du travail (CSST), offre à la travailleuse enceinte ou qui allaite une protection particulière contre les risques et dangers associés à son travail. Cela lui donne le droit, entre autres, d’être retirée d’un poste si ses conditions de travail comportent des risques pour sa santé, celle de l’enfant à naître ou celle de l’enfant allaité.

C’est une mesure qui fait partie d’un ensemble de moyens dont peut bénéficier la travailleuse et qui est destinée à favoriser la conciliation entre le travail et la maternité. En conjonction avec le congé de maternité payé, elle constitue, au Québec, une protection importante pour les femmes au travail.

L’adoption d’une telle mesure avait comme ultime avantage de reconnaître que la maternité n’était pas seulement une responsabilité individuelle, mais collective. Pour la première fois, on reconnaissait officiellement que les conditions de travail pouvaient présenter des risques sur l’issue de la grossesse.