Saviez-vous que..? - 1977: Réforme du Code du travail du Québec

  • Imprimer

Au cours des années 1970, au Québec, plusieurs affrontements prennent place lors des conflits de travail, entre les briseurs de grève et les syndiqués. C’est alors que plusieurs réclament au ministre du Travail l’adoption d’une loi anti-briseurs de grève. Ils réclament aussi la perception obligatoire des cotisations syndicales.

C’est en 1977 que le gouvernement de René Lévesque adopte le projet de loi 45 qui réformera ainsi le Code du Travail du Québec avec des mesures avantageuses pour les syndicats. Il interdit le recours aux briseurs de grève (le recours aux travailleurs de remplacement dans un établissement en grève ou en lock-out), rend obligatoire la formule Rand et facilite l’accréditation syndicale.

La formule Rand justifie que tous les travailleurs payent des cotisations syndicales puisque chacun d’eux bénéficie des avantages gagnés par leur syndicat. Cela évite une inégalité entre les membres car certains pourraient être tentés de ne pas payer leurs cotisations syndicales, tout en ayant les avantages qui s’y rapportent, au détriment non seulement du syndicat, mais surtout au détriment des autres membres.

La formule Rand est le fruit de revendications et de luttes historiques de nombreux travailleurs. Elle permet aux syndicats de créer un rapport de force face à l’employeur lorsqu’il doit représenter et défendre les intérêts de ses membres.