Rejet des offres et vote de grève chez Permacon Division de Old Castle

Anjou, le lundi 20 juin 2016 – Le fabricant de produits d’aménagement paysager et de maçonnerie Permacon pourrait bientôt être aux prises avec des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève à son usine d’Anjou, alors que la haute saison débute. En effet, les 87 membres de la section locale 7625 du Syndicat des Métallos se sont dotés d’un mandat de grève dans une proportion de 96 %.

Les négociations achoppent entre autres sur le salaire, alors que l’employeur refuse d’accorder les mêmes hausses salariales aux travailleurs d’Anjou que ce qui a déjà été accordé à son usine de Québec pour les trois dernières années de leur convention. «Ça n’a aucun sens que les travailleurs n’aient pas les mêmes hausses à l’usine d’Anjou qu’ailleurs. C’est clairement un manque de respect pour leur travail. La parité avec l’usine sœur, c’est la base même », fait valoir le représentant syndical des Métallos, Jean-Yves Couture.

Le litige porte également sur le refus de l’employeur de préciser certains textes de la convention collective pour clarifier les politiques de mouvement de main-d’œuvre, qui faisaient pourtant l’objet d’une entente lors de la dernière convention. « Les travailleurs sont outrés de voir que l’employeur ne respecte même pas la convention actuelle et ne prend même pas la peine de préciser l’interprétation dans la nouvelle convention », explique le représentant syndical Jean Yves Couture.

« L’employeur a une chance de clarifier les textes de la convention et d’améliorer réellement les relations de travail pour les prochaines années. Espérons qu’il saisira l’occasion rapidement, sinon, la saison d’été risque d’être marquée par des moyens de pression et même une grève », conclut Jean-Yves Couture. Symptôme des mauvaises relations, l’employeur refuse même de donner une allocation qui défraie en totalité le coût des équipements de protection pourtant obligatoire selon les nouvelles politiques de l’employeur en matière de santé et sécurité du travail.