Règlement de conflit chez Emballages Hood

East Angus, le 27 avril 2016 – Lors d’une assemblée syndicale tenue hier, les membres en lock-out de la section locale 847 chez Emballages Hood ont accepté la recommandation de la conciliatrice dans le dossier. Cette recommandation a été faite au terme d’une rencontre de conciliation il y a quelques jours. Déjà, ce matin, les membres commençaient à retourner au travail.

Les principaux irritants qui avaient mené à l’impasse des négociations ont pu être réglé alors que les postes des opérateurs sur les machines seront attribués en fonction des règles d’ancienneté et que la question des vacances s’est réglée par la reconnaissance de la politique en vigueur depuis des années dans l’usine.

En outre, les membres n’ont subi aucun recul en obtenant notamment :

  • une convention collective de cinq ans avec des augmentations de 2 % les trois premières années rétroactivement au 1er avril et 2,2 % les deux dernières ;
  • allocation de repas bonifiée ;
  • bonification aux assurances,
  • augmentation de l’allocation pour les souliers de sécurité;
  • etc.

Le représentant national d’Unifor Sylvain Roy a tenu à saluer le travail des membres du comité de négociation et l’appui des membres dans ce conflit.

Emballage Hood est située à East Angus dans la région de l’Estrie et emploie une centaine de membres d’Unifor. La convention collective était échue depuis le 31 mars 2016.

À propos du projet Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 310 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).