Rapport sur la conférence des jeunes d’Unifor-Québec

27 novembre 2015 - La toute première conférence du Comité Jeunes au travail du Conseil québécois d’Unifor s’est tenue du 19 au 21 novembre dernier. Au total, 29 travailleuses et travailleuses de moins de 35 ans de 10 sections locales différentes se sont donné rendez-vous à l’Hôtel Delta à Trois-Rivières afin de participer à cette activité.

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour présentés par différentes conférencières et conférenciers. Les membres d’Unifor ont d’abord participé à un atelier sur le syndicalisme, « Comment les jeunes sont-ils approchés par leur syndicat ? », « Comment aimeraient-ils être approchés ? », « Comment crée-t-on un fort sentiment d’appartenance ? », « De quels types sont les relations qu’elles et ils entretiennent avec leur section locale et leur exécutif ? ». Puis, Mélanie Laroche, professeure et chercheuse à l’UQAM, leur a présenté le résultat de ses recherches auprès de jeunes syndiqués. Les réponses données par nos membres en atelier serviront aussi dans sa recherche. Nous avons pu discuter des défis qui touchent notre couche de la classe ouvrière, notamment les clauses de disparité de traitement. La première journée s’est terminée par une présentation de François Beaudoin, responsable du recrutement chez Unifor-Québec, qui nous a rappelé que TOUS les membres d’Unifor ont un rôle primordial à jouer dans ce dossier, en tant que personnes de terrain notamment.

Le vendredi, nous avons reçu Sébastien Bouchard, conseiller syndical à la CSQ et candidat de Québec solidaire qui est venu nous présenter le phénomène social de la « radio poubelle » afin de nous décortiquer l’idéologie qui l’anime et quels intérêts elle sert. Ensuite, les participantes et participantes ont pu démystifier la cyberdépendance et ses impacts avec Cathy Tétreault du Centre Cyber-aide. Le segment de l’après-midi fût consacré au militantisme. D’abord Philipe Duhamel, activiste au long parcours, est venu nous expliquer ce qu’est la désobéissance civile. Il nous a entretenus sur diverses tactiques afin de remporter des luttes et campagnes ainsi que comment faire des gains politiques concrets. Puis David Clément de l’Association de défense des droits sociaux de Gatineau avait pour mission de nous faire connaître nos droits en tant que manifestant, tout en rappelant l’historique du droit de manifester. Sa présentation s’est terminée sur un débat fort intéressant sur la grève et négociation actuelle dans le secteur public et sur la grève comme moyen de faire avancer nos revendications.

Pour la dernière journée, Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor est venu répondre aux questions que lui avaient adressées les participantes et participants. Il en a profité pour faire un résumé des luttes que mène notre syndicat, notamment chez Delastek, Bombardier et Bell Canada. Serge Dupont a par la suite présenté le service de l’Éducation qu’offre notre syndicat, les modalités des formations et comment y participer. Michel Thibault du Conseil québécois des retraités est venu présenter le projet communautaire « Habillons un enfant » avec lequel le Comité Jeunes au Travail est fier de participer en récoltant des dons.

En dernier volet de la conférence, les participants et participantes ont travaillé en atelier afin de tabler sur des projets concrets qu’ils rapporteront dans leurs sections locales. De par les réponses données, on peut affirmer que ceux-ci et celles-ci sont prêts à agir et ont du pain sur la planche.

Le Comité Jeunes au travail tient à remercier le Conseil Québécois d’Unifor, le syndicat national et les sections locales ayant participé et qui ont fait de cet évènement un succès!