Quatre municipalités signent dans le Bas-Saint-Laurent

Le renouvellement de la convention collective des douze employés de la Ville de Causapscal a été conclu après trois rencontres seulement. Les offres ont été acceptées à l’unanimité.

La signature officielle s’est faite le 4 juillet dernier. La convention d’une durée de cinq ans prévoit des augmentations salariales de 2,5 %, annuellement pour les cinq années, à l’exception de la troisième année, où la bonification salariale sera de 2 %. Des améliorations significatives concernant les primes et les vacances ont également été apportées.

À la Municipalité de Packington, les trois cols bleus ont, de leur côté, signé leur convention le 19 juillet dernier aussi pour une durée de cinq, et ce, après seulement trois rencontres de négociation.

Les salaires seront majorés annuellement de 2,5 %, la première année, de 2 %, les deux prochaines et finalement 2,25 % pour les deux dernières années.

De plus, l’employeur participera au REER des employés à hauteur de 1000 $ minimalement par année. Des vêtements de travail, manteaux d’hiver, et des tee-shirts avec bandes réfléchissantes pour l’été seront fournis aux employés. Les barèmes de vacances ont également été améliorés.

Aussi, le 22 septembre dernier le syndicat et la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac ont signé une convention collective d’une durée de 7 ans.

Les 25 cols bleus et cols blancs ont entériné dans une proportion de 80 % les offres de l’employeur. Sur le plan salarial, des augmentations annuelles de 1,5 %, la première année, 1,75 %, les deux années subséquentes, 2 %, les deux suivantes et finalement 2,5% pour les deux dernières années seront appliquées.

Des améliorations ont été consenties quant aux primes, aux jours fériés et aux congés spéciaux. Les congés de maladie pourront être utilisés pour concilier travail et vie familiale. L’application des horaires pour le déneigement se fera en intégrant la rotation des opérateurs sur les différents horaires proposés.

Finalement le 5 octobre dernier, le syndicat et la Ville de Pohénégamook ont signé une convention collective de 4 ans. Cette entente a été acceptée à l’unanimité par les 18 employés. Les augmentations salariales seront de l’ordre de 2 % par année. Les vacances ont été améliorées pour les employés ayant plus de 26 ans d’ancienneté. Les absences reliées aux accidents de travail, aux congés de maternité, de paternité et parental seront considérées comme du temps travaillé pour l’application de la valeur monétaire des vacances et des jours fériés ainsi que du nombre de jours de congé de maladie.

Selon la conseillère du SCFP, « c’est dans le respect mutuel que nous avons négocié ces ententes. Voici une autre preuve que la négociation fonctionne. D’ailleurs, plusieurs maires m’ont dit qu’ils n’avaient pas besoin d’une loi pour s’entendre avec leurs employés », de déclarer Madeleine B. Hudon.

The post Quatre municipalités signent dans le Bas-Saint-Laurent appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.