Projet SLR – le plus gros PPP de l’histoire du Québec

Des représentants du Conseil provincial du secteur du transport terrestre (CPSTT) du SCFP sont à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ce matin où sera discuté le nouveau projet de Système léger sur rail (SLR) de la Caisse de dépôt et de placement du Québec. À peine remis des scandales au CUSM et de la Commission Charbonneau, le gouvernement de Philippe Couillard s’embarque à nouveau dans un mégaprojet de partenariat public-privé (PPP) de 5,5 milliards de dollars, le plus gros de l’histoire du Québec.

« Ce serait bien qu’on apprenne de nos erreurs », a déclaré Daniel Leroux, président du CPSTT « Les infrastructures en mode PPP ça coûte plus cher, la qualité écope, et ça ouvre la porte grande ouverte à la collusion et à la corruption ».

Plusieurs mégaprojets en PPP ont connu des dépassements de coûts importants, des délais et d’autres problèmes majeurs. On pense notamment au CUSM, au CHUM, à l’Îlot Voyageur et aux haltes routières. Un autre grand projet PPP, le pont de l’autoroute 30, a vu ses tarifs exploser de 60 % depuis l’ouverture en 2012.

La Commission Charbonneau avait clairement établi que l’expertise interne était le meilleur rempart contre la collusion et la corruption, mais le gouvernement s’entête à confier la gestion de service public au privé.

« C’est clair que nous voulons l’électrification et l’augmentation de la desserte du transport en commun de la CMM, mais pas à n’importe quel prix », a ajouté Jean-Guy Simard, conseiller syndical au SCFP.

 « Le gouvernement devrait s’appuyer sur les ressources existantes, dont les sociétés de transport de la CMM et la MTQ pour la mise en œuvre de ce projet important pour les Montréalais ».

 

The post Projet SLR – le plus gros PPP de l’histoire du Québec appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.