Projet de loi 88 sur l’industrie des boissons alcooliques artisanales«Les producteurs artisans et la SAQ ensemble, c’est le meilleur modèle possible»

La Société des alcools du Québec (SAQ) doit poursuivre l’entièreté de son mandat, qui est un succès incontestable, tout en faisant davantage de place aux producteurs artisans du Québec. Telle est la conclusion du mémoire déposé cette semaine à l’Assemblée nationale par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente environ 850 employés de la société d’État.

Ce mémoire a été déposé dans le cadre de l’étude du projet de loi 88 sur l’industrie des boissons alcooliques artisanales.

Pour le SCFP, le gouvernement ferait fausse route en déréglementant la vente de ces boissons dans les épiceries. D’une part, il affaiblirait le mandat de la SAQ, et d’autre part, il priverait les producteurs artisans d’une avenue beaucoup plus prometteuse pour eux, soit l’intégration de leurs produits au réseau de distribution et de vente de la SAQ. Soulignons que la SAQ rapporte au total près de 2 milliards de dollars par année aux gouvernements provincial et fédéral, tout en jouant un rôle modérateur pour la santé publique.

«Le système de manutention, d’entreposage, de livraison et de vente de la SAQ est absolument optimal. Il permet d’énormes économies d’échelle et couvre remarquablement bien l’immense territoire québécois. Maintenant, il reste à faire plus de place aux producteurs artisans du Québec. Donnons-leur tout l’espace qu’ils méritent au sein de la SAQ, c’est le meilleur modèle possible», selon Patrick Lessard, président de la section locale 3535 du SCFP.

«La vente directe en épicerie contournerait la SAQ et serait une grave erreur. Pourquoi courir le risque d’affaiblir le système actuel et d’ouvrir la porte à sa privatisation? Les dividendes versés par la SAQ à l’État québécois augmentent de 4,2% par année depuis 2003-2004. La SAQ, c’est une immense richesse collective pour le Québec. Il faut la protéger et la développer», a expliqué Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP-Québec.

Le SCFP 3535, Syndicat des travailleurs et travailleuses de la SAQ, représente environ 850 employés, dont environ 200 au Centre de distribution de Québec et 650 au Centre de distribution de Montréal. Ce sont des employés à la manutention, à la livraison, de même que des employés de métiers et d’entretien.

Comptant plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 3800 membres dans les sociétés d’État et organismes publics québécois.

The post Projet de loi 88 sur l’industrie des boissons alcooliques artisanales
«Les producteurs artisans et la SAQ ensemble, c’est le meilleur modèle possible»
appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.