Pétition du syndicat américain des Métallos sur l’aluminium - Le syndicat Unifor est inquiet

Jonquière, le 21 avril 2016 – C’est avec stupéfaction que le syndicat Unifor, qui représente plusieurs centaines de membres dans l’industrie de l’aluminium, a pris connaissance de l’initiative du syndicat des Métallos aux États-Unis, qui a déposé une pétition afin d’imposer une surtaxe sur l’aluminium produit à l’extérieur de leur pays.

« Ça nous apparaît assez incompréhensible d’autant plus que ça impacterait non seulement nos membres, mais tout autant les leurs qui travaillent dans l’industrie de l’aluminium dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean », a indiqué Renaud Gagné, directeur québécois.

C’est pourquoi des échanges ont eu lieu entre la direction québécoise d’Unifor et celle des Métallos afin de clarifier la situation. « On m’assure que tous les efforts seront faits pour que la situation soit corrigée et que la production canadienne soit exclue de cette pétition. Évidemment, nous allons suivre avec attention ce dossier », a conclu M. Gagné.

À propos du projet Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 310 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).