Nouvelle entente collective pour plus de 600 ressources intermédiaires et de type familial

Une nouvelle entente collective vient d’être officiellement acceptée par plus de 600 membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) agissant comme ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF). Ces membres sont répartis dans trois syndicats locaux couvrant trois régions: le SCFP 4997 dans la région de Montréal, le SCFP 5236 en Mauricie–Centre-du-Québec et le SCFP 4950 dans la région de Québec.

Les membres ont été appelés à voter cette semaine sur la nouvelle entente collective lors d’une tournée d’assemblées générales. Elle a été négociée en huit séances tenues depuis le 17 juin dernier. Sa durée découlera des dispositions négociées à la table centrale par le Front commun des employés du secteur public québécois.

L’entente précédente était la toute première conclue pour ces employés. Elle était échue depuis le 1er avril 2015.

«Cette entente est un pas vers l’avant afin de continuer à améliorer les conditions de travail des ressources. Dans le contexte actuel, nous sommes gagnants à plusieurs niveaux et nous améliorons le sort de nos membres», a déclaré Sonia Tremblay, présidente du SCFP 4950.

«En vertu de cette entente, les ressources qui désirent faire valoir leurs droits seront dorénavant mieux protégées des actions que prennent parfois les établissements à leur égard», selon Pierre Hébert, président du SCFP 5236.

Comme de grands pans des conditions de travail des ressources se décideront à la table centrale du Front commun, «les ressources continuent d’appuyer en grand nombre les revendications des membres du Front commun», a expliqué Denise Baynes, présidente du SCFP 4997.

Le mot «ressource» désigne la personne dirigeant une famille d’accueil hébergeant une clientèle avec de multihandicaps tels que: trouble du spectre de l’autisme, trouble grave du comportement, déficience physique et intellectuelle. En plus du gîte et couvert, ces responsables de ressources résidentielles assurent un niveau de vie respectant les limitations de la clientèle qui leur est confiée par l’État. Leur soutien va de l’aide alimentaire à l’aide à l’hygiène personnelle jusqu’à des soins plus pointus, par exemple le gavage et les soins reliés à une colostomie.

Comptant plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP représente 19,600 membres dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec.

The post Nouvelle entente collective pour plus de 600 ressources intermédiaires et de type familial appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.