Nouvelle convention collective signée pour les TUAC 500 du Super C des Récollets

  • Imprimer

Montréal, 28 juillet 2017 — Les employé(e)s du Super C des Récollets de Trois-Rivières ont apposé leur signature sur leur nouvelle convention collective de 7 ans le 14 juillet dernier et entrait en vigueur à pareille date. L’entente conclue entre les membres du syndicat de Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 500 (TUAC 500) et l’employeur a été entériné à plus de 90 % et arrivera à échéance en 2024.

Les salarié(e)s de ce marché d’alimentation de la Mauricie auront une augmentation salariale de 2 % par année pour la durée de la convention. Les échelles de salaires ont été reconstruites en tenant compte de la progression du taux de salaire minimum garantissant un écart avec ce taux variant entre 0,25 $ et 2,50 $ l’heure travaillée selon la catégorie d’emploi. Les salarié(e)s pourront également obtenir une 4e semaine de vacances après 9 ans de service continu plutôt que 10 comme stipulé dans la précédente convention collective.

La nouvelle entente inclut la création d’un nouveau statut de salarié régulier ayant un horaire entre 32 et 40 heures par semaine avec des avantages qui s’y rattachent. Dans le cadre du renouvellement de la convention collective, il y a eu création de postes de réguliers 40 heures et de postes de réguliers 32-40.

L’employeur maintiendra sa cotisation de 0,18 $ par heure travaillée par salarié au Régime de soins dentaires des membres des TUAC du Québec, et, advenant que la cotisation devienne insuffisante, l’employeur l’augmentera à 0,19 $ pour maintenir à 80 % le remboursement des soins dentaires éligibles.

« Félicitations à nos membres ayant participé à la négociation de ce nouveau contrat de travail, qui assure une stabilité pour les années à venir, où nous continuerons d’être présents pour les supporter et les représenter! », a déclaré Antonio Filato, président des TUAC 500.