Nouvelle convention collective chez Corbec

Québec, le 7 décembre 2015 – En négociation depuis juillet 2015 pour le renouvellement de la convention collective chez Corbec, une usine de galvanisation à St-Augustin, près de Québec, la section locale 720 d’Unifor avait convoqué ses membres dimanche le 6 décembre afin de leur présenter l’offre finale de la partie patronale. Au terme de cette assemblée et suivant la recommandation d’acceptation que le comité de négociation syndical faisait aux membres, ces derniers ont voté en faveur de l’offre dans une proportion de 67 %, mettant fin au processus de négociation.

Parmi les points saillants de cette entente, notons qu’elle clarifie et délimite mieux les droits de gérance, encadre le travail des salariés d’agence en les protégeant plus adéquatement, définit mieux la notion de chef d’équipe, protège le travail de l’unité en regard de l’utilisation des systèmes de production, bonifie la représentation syndicale, améliore les questions d’affectation temporaire, encadre mieux la création et l’utilisation des quarts de travail, bonifie la rémunération en temps supplémentaire, bonifie les primes de quart, améliore les congés sociaux, comprend l’instauration d’un régime de retraite progressive ainsi que bien d’autres améliorations normatives.

Particulièrement, le comité de négociation a souligné les gains sur le programme congés-éducation payés (CEP) à raison de 0,01 $/heure, des nouveaux congés mobiles cumulables pour la période des fêtes, l’octroi d’une journée de congé de maladie lors de réclamations à l’assurance-emploi, un régime de vacances bonifié incluant une sixième semaine de vacances pour les salariés ayant 25 ans et plus d’ancienneté, l’augmentation de 200 $ par année de la contribution de l’employeur au Fonds de solidarité FTQ, une convention de trois (3) ans rétroactive au 15 octobre 2015 et finalement, des majorations salariales moyennes de 3,9 % la première année et de 2 % par année en 2016 et 2017.

Bien que des enjeux majeurs se soient invités dans les discussions, le directeur local d’Unifor, Martin Lambert, est satisfait de l’entente : « Nous avons été guidés par les demandes des membres et nous sommes heureux que cette entente réponde à une grande majorité de celles-ci. Le comité de négociation a trimé dur pour réussir cette belle entente et nous en sommes fiers. Bien que nous n’ayons pu atteindre 100 % de nos objectifs, le prochain rendez-vous de négociation est dans à peine 34 mois »

La convention était échue depuis le 14 octobre 2015.