Nouveau contrat de travail chez Owens Illinois

Montréal, le 26 août 2016 – Les 330 membres de chez Owens Illinois à Pointe-Saint-Charles, de la section locale 206G des Métallos, ont ratifié vendredi un nouveau contrat de travail avantageux, écartant les demandes de reculs formulées par l’employeur. Le syndicat presse maintenant le gouvernement de procéder avec une consigne sur les bouteilles de verre, pour sécuriser l’avenir de l’usine montréalaise à long terme.
Le contrat prévoit des hausses de 6,25 % sur trois ans, une bonification aux régimes de retraite et un encadrement pour limiter le recours à des agences de placement. « L’employeur demandait des reculs sur le régime d’assurance, comparables à ce qui avait été fait dans une autre usine. Mais il a renoncé devant la solidarité des membres. On a donc réussi à préserver nos conditions de travail, clarifier la procédure de temps supplémentaire, limiter le recours à des agences de placement et bonifier les régimes de retraite », explique le président de la SL 206G, Éric Provencher, précisant que les membres avaient voté un mandat de grève à déclencher au moment opportun dans une proportion de 95 % en juin.

Cap vers la consigne
La section locale entend poursuivre les démarches pour obtenir une consigne sur les bouteilles de vin et autres contenants en verre, comme ça existe dans la plupart des provinces canadiennes. «L’utilisation d’une plus grande partie de verre recyclé au Québec permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre lors de la production de bouteilles, de réduire les coûts de production et de consolider des emplois ici. Et ça évite que des tonnes de verre finissent dans les dépotoirs. C’est le gros bon sens. On ne comprend pas pourquoi une consigne n’est pas déjà en place comme presque partout ailleurs au Canada », fait valoir la représentante syndicale Manon Bertrand.