Nouveau contrat de travail au Super C Valleyfield!

  • Imprimer

Montréal, 18 janvier 2016 — Le 14 décembre dernier, le comité de négociation était réuni en assemblée de ratification pour négocier la nouvelle entente entre les employés du Super C Valleyfield et l’employeur. Syndiqués depuis plus de 15 ans, les membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses de l’alimentation et du commerce, section locale 500 (TUAC 500) de ce marché d’alimentation de la Montérégie ont entériné à 95 % leur nouvelle convention collective de 7 ans. Elle entrait en vigueur en même temps que sa signature, soit le 17 décembre 2015, et arrivera à son échéance le 30 avril 2022.

Ces quelques 80 membres, qui occupent les postes d’aide-caissiers, de commis, de bouchers ainsi que d’assistant-gérants de rayon, voient plusieurs avantages et améliorations à leurs nouvelles conditions de travail, notamment :

  • une augmentation de salaire rétroactive au 1er mai 2015 de 2 % pas année pour les salariés au maximum des échelles;
  • des échelles avantageuses des taux de salaire pour les salariés en progression (augmentation aux 3 mois et aux 650 heures) et l’intégration dans les nouvelles échelles de salaire pour certains salariés avec augmentation;
  • l’amélioration du tableau de vacances soit une troisième semaine pour les employés ayant 4 ans d’ancienneté et plus, une quatrième semaine pour ceux avec 8 ans d’ancienneté et plus et l’obtention d’une 5e semaine de vacances après 17 ans d’ancienneté;
  • la création de 9 postes de statut de salarié régulier ayant un horaire flexible entre 32 et 40 heures par semaine, et ce dans les 4 semaines suivant la signature de la convention;
  • une prime de remplacement de 50,00 $ par semaine pour les assistants-gérants qui remplacent le gérant.

« Cette nouvelle convention collective de 7 ans assure à nos membres du Super C de Valleyfield le maintien et l’amélioration de leurs conditions de travail dans un secteur où la concurrence se fait de plus en plus féroce. Il faut féliciter les membres de notre équipe de négociation pour leur excellent travail! », déclare Antonio Filato, président des TUAC 500.