Mort tragique d’un résident du centre Argyll de SherbrookeLe SCFP offre ses condoléances et son soutien

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) offre ses condoléances à la famille du résident décédé lundi soir au centre Argyll du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. Il exprime également tout son soutien aux personnes touchées ainsi qu’aux travailleuses et travailleurs de l’établissement.

L’équipe du SCFP surveille de très près la suite des événements et s’affaire à soutenir ses membres.

«Nous sommes bouleversés par cette tragédie, qu’il aurait fallu prévenir et éviter. C’est très dur à vivre et à accepter, autant pour les familles que pour les membres du personnel. En plus de continuer à offrir le soutien nécessaire, le SCFP va redoubler ses efforts de prévention. La violence dans le réseau, c’est un fléau pour le personnel et les patients. C’est souvent lié à un manque de ressources», a déclaré Denis Bolduc, président du SCFP-Québec.

Le SCFP attendra la conclusion des enquêtes en cours avant de se prononcer définitivement sur les circonstances. Dans l’immédiat, il soulève toutefois des interrogations et des inquiétudes.

«La tragédie est survenue entre 22h et 23h, qui est une période de vulnérabilité dans l’aile en question. Durant cette heure, il n’y a qu’un seul préposé aux bénéficiaires pour surveiller 36 résidents qui ont des déficits cognitifs sévères. C’est insuffisant. Nous avions déjà souligné ce problème à l’employeur», selon Suzanne Desloges, présidente de la section locale 4475 du SCFP au CIUSS de l’Estrie – CHUS.

«D’une manière générale, dans les établissements en Estrie, il y a un grand remue-ménage qui découle de la fusion décrétée par le gouvernement. Les gestionnaires se retrouvent ballottés à gauche et à droite, et ont souvent très peu d’expérience là où ils atterrissent. Il est trop tôt pour conclure si cela a contribué à la tragédie. Mais chose certaine, c’est un gros facteur d’insécurité dans le réseau. Il est temps que l’employeur en fasse davantage pour assurer la sécurité de tout le monde», a expliqué Suzanne Desloges.

Comptant plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP est aussi le plus grand syndicat au Canada avec près de 640,000 membres.

The post Mort tragique d’un résident du centre Argyll de Sherbrooke
Le SCFP offre ses condoléances et son soutien
appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.