Martinez élu président international; il succédera à Buffenbarger le 1er janvier

[embedded content]

Washington, DC, le 22 novembre 2015 – L’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (AIM) a annoncé que le vice-président général Bob Martinez, Jr. succédera à l’actuel président international, qui se retirera le 1er janvier 2016 au terme d’une carrière de 45 ans au cours de laquelle il est passé de délégué syndical d’une section locale de l’AIM à premier dirigeant du syndicat pendant plus de 18 ans.

L’annonce a été faite après un vote des 11 membres de l’exécutif du syndicat, conformément aux Statuts de l’AIM qui exigent que les hauts dirigeants élus libèrent leur poste à l’âge de 65 ans. Martinez, qui est membre de l’AIM depuis 35 ans, terminera le mandat de quatre ans de Buffenbarger en cours, soit jusqu’au 1er juillet 2017.

« Le Syndicat des Machinistes a été dirigé par 13 présidents internationaux depuis sa fondation en 1888, a déclaré Buffenbarger. Depuis toujours, la force de ce syndicat est sa capacité de former des leaders qui respectent et reflètent les valeurs et les objectifs de nos membres. Je suis reconnaissant de faire partie de cet héritage et j’ai pleinement confiance en Bob Martinez. C’est la bonne personne pour poursuivre cette tradition empreinte de fierté. »

Originaire du Texas, Martinez a servi dans la Marine américaine avant de devenir membre de l’AIM en 1980. Il travaillait à l’époque comme monteur d’avions pour Lockheed Martin Aeronautics à Fort Worth, au Texas. Martinez a gravi les échelons du syndicat et occupé plusieurs postes de section locale et de district avant d’être nommé vice-président du territoire Sud en juillet 2003. En plus de son poste actuel de vice-président responsable du siège international de l’AIM, Martinez est fiduciaire du Régime de retraite national de l’AIM ainsi que vice-président siégeant à l’exécutif national du Labor Council for Latin American Advancement (LCLAA).

Pendant ses années comme président international, Buffenbarger s’est notamment engagé à l’égard de l’organisation, de la stabilité financière et de la reconnaissance que la diversité parmi les dirigeants locaux et les hauts dirigeants était une clé du maintien de la pertinence dans tout milieu de travail moderne. L’actuel exécutif de l’AIM figure parmi les plus diversifiés du milieu syndical. On y compte des hommes et des femmes d’origines afro-américaine, hispanique, amérindienne et européenne.