Les aînés ont les moyens de prévenir les chutes et de rendre leur domicile plus sécuritaire

Cheryl BradasLas Vegas, NV – On ne penserait pas d’emblée que la question des chutes serait d’intérêt à une conférence des retraités. Cependant, lorsque l’infirmière clinicienne spécialisée Cheryl Bradas a demandé aux délégués combien d’entre eux avaient été victimes d’une chute depuis qu’ils étaient retraités, plus d’un tiers de l’auditoire a levé la main. Les incidents de chutes impliquant des aînés sont en hausse. En 2011, on dénombrait 11 000 incidents par jour aux États-Unis parmi les gens âgés de 65 ans et plus. Dans les faits, un aîné sur trois subira une chute et un sur cinq subira une blessure grave après avoir chuté. Les chutes représentent la première cause de blessures mortelles au sein de la population âgée de plus de 65 ans.

« Les gens atteints de diabète, les personnes dont les muscles sont atrophiés et les patients en convalescence à la suite d’un AVC sont susceptibles de chuter parce qu’ils ont tendance à modifier leur démarche ou leurs déplacements après avoir été victimes d’une première chute », a affirmé Mme Bradas. De mauvaises conditions d’éclairage, un tapis décoratif mal fixé au sol et une baignoire glissante rendent la salle de bain, la cuisine et les corridors dangereux pour les personnes âgées. « Un geste aussi simple que l’installation d’une veilleuse dans la salle de bain ou la chambre à coucher peut jouer gros dans la prévention des chutes, a expliqué Mme Bradas. L’installation d’un endos antidérapant sous le tapis de bain, de barres d’appui et d’un tapis de caoutchouc dans la baignoire peut rendre la salle de bain plus sécuritaire. »

Victoria BowdenVictoria Bowden, également infirmière clinicienne spécialisée, a prodigué d’utiles conseils aux délégués sur la préparation aux rendez-vous médicaux. « La plupart des aînés n’aiment pas visiter le médecin, mais ils peuvent rendre l’expérience plus agréable à vivre en prenant quelques mesures simples, a-t-elle expliqué. Apportez une liste à jour de vos médicaments, prenez en note les symptômes que vous ressentez et apportez une liste de suivi de votre tension artérielle et vos taux de sucre sanguin ainsi que les résultats de vos récents tests chez vos spécialistes. Tout cela sera d’une grande utilité pour votre médecin traitant et vos rendez-vous seront donc moins longs. »

Donc, dans quelle mesure les délégués ont-ils été intéressés par ce que ces infirmières cliniciennes spécialisées avaient à dire? Disons simplement que les délégués ont passé plus de la moitié de la présentation à poser des questions et que la séance de questions a également accaparé la pause du matin.