Le travail que nous faisons, la valeur que nous ajoutons, les récompenses que nous méritons – les femmes de l’AIMTA

Par Heather Kelley
Représentante de la grande Loge

Reconnaissance de nos états de serviceNous travaillons comme journalières, ajusteuses au montage, mécaniciennes et machinistes, comme portières d’hôtel et préposées de soutien, comme chauffeuses et plus encore. Nous avons réalisé de grands progrès dans les emplois du quotidien que nous occupons pour gagner notre vie.

Nous sommes des déléguées, négociatrices, conseillères syndicales, vice-présidentes et présidentes au sein de nos syndicats. Nous faisons don de notre temps et de nos services à l’AIMTA pour répondre aux besoins de nos membres jour après jour.

À la maison, nous sommes des conjointes et épouses, des mères, des grand-mères et des sœurs. Nous travaillons pour veiller au mieux-être de notre famille et nous sommes membres de notre syndicat pour assurer une meilleure qualité de vie à tout le monde.

Les consœurs de l’AIMTA savent que les systèmes de soutien à la maison, au travail et dans les communautés nous aident à grandir et à viser les plus hauts sommets. Il reste encore de nombreux obstacles à surmonter. Encore aujourd’hui, les femmes gagnent en moyenne 30 % de moins que les hommes, elles doivent se battre pour avoir accès à des services de garde d’enfants de qualité et abordables et elles continuent de faire face au harcèlement et à l’intimidation. Certaines d’entre elles sont même aux prises avec la violence domestique.

Que vous participiez à des événements du mouvement « One Billion Rising » pour dénoncer les torts faits à la société lorsque les femmes et les filles sont victimes de violence ou encore à des vigiles « Sœurs par l’esprit » organisées pour remémorer les femmes autochtones disparues, comme femmes, il nous reste encore beaucoup à faire afin de nous assurer que chacune de nos consœurs peut s’exprimer haut et fort et se faire entendre.

Le mouvement syndical mène la bataille de nos vies, et nos consœurs y jouent un rôle important. Nous devons encourager non seulement nos employeurs et nos syndicats, mais aussi tous les niveaux de gouvernement à reconnaître nos contributions.

Les consœurs de l’AIMTA ont jeté les bases qui encourageront un plus grand nombre de femmes à s’organiser et à solliciter des emplois non traditionnels. Nous avons été là pour faire la promotion d’une meilleure santé et sécurité, d’une plus grande équité et d’une égalité accrue dans les négociations de la parité salariale et des perspectives d’avancement. Nous avons cherché des moyens d’encourager d’autres à revendiquer de meilleurs services de garde d’enfants, de meilleurs soins de santé, la parité salariale et l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

Les femmes assurent une présence de plus en plus forte dans notre syndicat à tous les niveaux. Nous pouvons faire une différence lorsque nous travaillons ensemble pour provoquer des changements.

La Journée internationale de la femme est un moment de célébration. Nous, membres de l’AIMTA, savons que le changement fait partie intégrante de la croissance. Donc, cette année, célébrons les changements que nous avons faits et encourageons tout le monde à travailler dorénavant en solidarité!

Formation en représentation