Le SCFP au centre-ville de Sherbrooke pour rappeler que leur maire n’est pas fiable !

Jeudi midi, l’ensemble des 250 congressistes du secteur municipal du SCFP se rendra au centre-ville de Sherbrooke pour rappeler que leur maire, Bernard Sévigny, qui est aussi le président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), n’est pas fiable. Pour l’occasion, les congressistes distribueront la carte de la collection « Les pas fiables » à l’effigie du maire de Sherbrooke.

« Nous allons faire un petit arrêt à l’hôtel de ville, mais notre sortie est aussi un geste de solidarité envers les commerçants du centre-ville qui sont victimes d’un ralentissement économique. Nous dînerons et magasinerons dans le centre-ville, car nous sommes avec les Sherbrookois, mais contre leur maire qui veut enlever un droit fondamental aux travailleurs de la province : le droit de négocier librement leurs conditions de travail », a déclaré le président du Conseil provincial du secteur municipal (CPSM) du SCFP, Patrick Gloutney.

En effet, l’UMQ demande au gouvernement libéral de Philippe Couillard par le biais du « pacte fiscal » de leur donner le droit de décréter les conditions de travail de leurs employés. Le SCFP a lancé la collection de cartes « Les pas fiables » pour souligner le caractère absurde du « pacte fiscal », alors que le gouvernement s’apprête à déposer un projet de loi qui pourrait donner des pouvoirs abusifs aux municipalités.

The post Le SCFP au centre-ville de Sherbrooke pour rappeler que leur maire n’est pas fiable ! appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.