Le Québec doit consigner les bouteilles de vin!


Montréal, samedi le 9 juillet 2016 –
Le scandale de l’enfouissement du verre a assez duré! Il est temps d’instaurer une consigne sur les bouteilles de vin et autres contenants en verre! Voilà le cri du cœur lancé par le Syndicat des Métallos, alors que de militants ont distribué des dépliants aux clients devant des succursales de la SAQ aux quatre coins du Québec. « Même si vous essayez ben ben fort, vos bouteilles finissent au dépotoir », peut-on lire sur les dépliants distribués. Selon les années, on estime que seulement 23 % à 35 % du verre déposé dans le bac de recyclage est effectivement récupéré.

« Les gens font l’effort de laver leurs bouteilles et de les déposer dans le bac de recyclage, c’est un scandale que plus des deux tiers de ce verre se retrouvent au dépotoir. On sait que le système de consigne fonctionne, dans le cas des bouteilles de bière brune, le taux de récupération est de 98 %. Le modèle fonctionne bien, Québec doit l’étendre aux bouteilles de vin et autres contenants en verre », fait valoir le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

La campagne des Métallos vise aussi à consolider les emplois dans l’industrie de la fabrication du verre. La principale usine québécoise de verre, Owens Illinois à Montréal, peine à s’approvisionner en calcin (verre recyclé concassé). « Une consigne permettrait non seulement d’abaisser les coûts de production et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Produire du verre avec du verre recyclé, ça permet de réduire considérablement les émissions de GES. Recycler le verre, c’est vert », ajoute la représentante syndicale Manon Bertrand.

Des militants métallos étaient ce matin devant des succursales de la SAQ au Marché Atwater et au Marché central à Montréal ainsi qu’à Salaberry-de-Valleyfield, à Québec, au Saguenay, à Saint-Georges, à Trois-Rivières, à Mont-Joli, à Sept-Îles, à Rouyn-Noranda, à Blainville, à Drummondville, à Sherbrooke, à Sorel et à Saint-Jean.