La convention collective dans l’hôtellerie est ratifiée

Après une année de négociations, les 325 salariés de l’hôtellerie (GDI Services) ont voté à 71,7% en faveur d’une nouvelle convention collective d’une durée de 4 ans et demi.

Une première offre de l’employeur avait été initialement refusée. Les points en litige portaient principalement sur le nombre de chambres à nettoyer à l’hôtel Westin, la durée de la convention collective ainsi qu’une protection salariale si le coût de la vie est supérieur au pourcentage d’augmentation des salaires.  Par la suite, les salariés ont entrepris des moyens de pression lors de la fin de semaine du Grand Prix afin de faire bouger l’Employeur sur ses positions.

Grâce à la solidarité des salariés lors des moyens de pression, le Comité de négociation a pu obtenir les gains suivants :

  • Le nombre de chambres à nettoyer au Westin a passé de 14 à 13 chambres;
  • Un boni à la signature net d’impôts de 150$;
  • Une convention collective d’une durée de 54 mois au lieu de 60 mois;
  • Une garantie d’un minimum de 2,5% si l’IPC (indice des prix à la consommation) devient supérieur aux augmentations consenties par l’Employeur.

Ces gains s’ajoutent aux autres avantages obtenus lors des négociations, soit notamment une refonte complète des grilles salariales afin de favoriser une progression plus rapide basée sur l’ancienneté, le versement de primes pour la formation et pour le travail de nuit et le remboursement des frais pour l’achat de souliers de travail.

Nous remercions les membres du Comité de négociation pour leur travail : Chantal Aubry (Hôtel Westin), Juana Cea (Hôtel Westin), Catherine Dicaire (Embassy Suites), Maryse Courchesne (Nicolet), Mario Lage (St-Sulpice) et Daniel Shesha Kasongo (Hôtel Lac Leamy).

IMG_7143