Hommage à Clémence Beaulieu-Patry du Maxi Papineau

  • Imprimer

Il est important de souligner la solidarité de tous les employé(e)s du Maxi Papineau à Montréal qui se sont réunis dans le deuil à la suite du décès de leur collègue et amie, Clémence Beaulieu-Patry, le 10 avril 2016.

Une collecte de fonds a été mise en place par Mathieu Léonard-Martel, dans le but d’aider la famille au travers de cette dure épreuve. Une somme considérable a été ramassée dans le marché d’alimentation, tant par les employé(e)s que par les client(e)s, qui ont eux aussi été très touchés par le drame. Un mémoriam a également été mis en place dans le magasin, à sa mémoire. Un registre a aussi été signé par ses collègues, les client(e)s et les membres de la direction, et remis à la famille.

Le meurtre de cette jeune femme a insufflé un vent de compassion et de solidarité au sein du magasin. « Ça beaucoup rapproché les employés entre eux et resserré les coudes de tout le monde », déclare Mathieu Léonard-Martel.

Voilà l’héritage que Clémence laisse à ses amis, qui se souviendront d’elle comme d’une jeune femme rassembleuse, une âme douce extrêmement positive et appréciée par tous.


Clémence, ce soir est notre dernier au revoir à toi, ton dernier repos. Durant tes 20 ans sur terre, tu auras touché beaucoup de gens. C’était clair à voir la foule réunie en pleurant pour te dire au revoir. Tu nous as tous marqués, et à ton dernier souffle, tu as marqué tout le Québec complet, et maintenant, tu fais partie de la mémoire de tous les Québécois, à jamais. La joie, la vie, la couleur que tu ressortais nous rendaient amoureux de la vie. Oui, tu nous as quittés d’une façon très triste, mais nous allons nous souvenir de toi en positif, comme la jeune femme en devenir qui en a marqué plus d’un. Merci de nous avoir permis d’être tes amis, et ange tu es, un jour on se retrouvera. — Ta gang, l’équipe des employés du Maxi Papineau


Cet hommage a été publié dans le magazine des TUAC 500 dans l’édition d’Été 2016 du Trait d’Union à la page 27.