Fort mandat de grève chez ArcelorMittal à Contrecoeur


Contrecoeur, le lundi 1er février 2016 –
Les quelque 550 travailleurs de l’usine d’ArcelorMittal Contrecoeur Est (local 6586) ont voté cette fin de semaine dans une forte proportion de 95,5 % un mandat de grève à déclencher au moment jugé opportun. Les employés de bureau (section locale 8060) et de l’usine de Longueuil (section locale 8897) voteront à leur tour cette semaine, portant le nombre total à 800 travailleurs.
«Le message est clair, les travailleurs sont prêts à défendre leurs conditions de travail, sans aucune concession et exigent le respect. Les usines de Contrecoeur et de Longueuil sont rentables, elles servent même de référence (bench mark) à l’échelle du groupe en matière de productivité. Les profits sont au rendez-vous. Il est simplement normal que les travailleurs reçoivent une rémunération conséquente par rapport à ce qu’ils apportent à cette multinationale», fait valoir le représentant syndical Guy Gaudette.
La convention collective est arrivée à échéance hier, ce qui donne aux travailleurs et à l’employeur le droit de grève ou de lockout. Les négociations se poursuivent aujourd’hui.
Le slogan adopté par les comités de négociation : «C’est le devoir de chaque métallo de laisser en héritage plus que ce qu’il a reçu» prend tout son sens, a déclaré Steve Galibois, président de la section locale 6586 de l’usine de Contrecœur-Est.