Fin de la grève chez Resco : le régime de retraite est préservé pour tous

Grenville-sur-la-Rouge, le 20 septembre 2016 – La centaine de membres de la section locale 6213 des Métallos chez Resco à Grenville-sur-la-Rouge ont accepté un nouveau contrat de travail hier, mettant ainsi fin à une grève de plus de trois mois. Aucune clause orphelin n’a été introduite dans le régime de retraite, mais des concessions ont néanmoins été faites alors que planait une menace de fermeture.

« On rentre la tête haute. C’est certain qu’on a fait certains sacrifices devant une menace bien réelle de fermeture, mais on est loin de ce qui nous était demandé au début. Nous avons préservé le régime de retraite pour les générations futures et on en est fiers », explique le président de la section locale 6213 des Métallos, Alain Desjardins.

Les travailleurs verront la période de supplément au revenu versé en cas de chômage diminuée de 5 semaines pour les trois premières années de la convention, après quoi elle reviendra à la durée initiale. En outre, les travailleurs ont consenti à couper la rémunération de la demi-heure de dîner et à un allongement équivalent de la journée de travail, sans compensation. L’indexation des salaires en fonction du coût de la vie est maintenue, mais plafonnée à 0,20 $ pour chacune des trois premières années du contrat. Une hausse additionnelle de 0,45 $ (en plus de l’indexation) sera octroyée pour la quatrième et la cinquième année du contrat.

« Nous sommes satisfaits du résultat dans les circonstances. Maintenant la balle est le camp dans l’employeur, à lui de veiller à remplir le carnet de commandes pour que les travailleurs n’aient plus à faire les frais de fermetures trop fréquentes comme par le passé», explique le représentant syndical Harold Arsenault.