Coalition citoyenne pour mieux vivre et vieillir (C2V2)«Il faut voir à ce que les gens vivent mieux, et vivent bien, surtout!»

Ce mercredi 16 mars, le Conseil général du SCFP-Québec a accueilli deux représentants de la Coalition citoyenne pour mieux vivre et vieillir (C2V2). Le président de l’organisme, Louis Larivière, flanqué de Pierre Gingras, a fait le point sur les actions passées et à venir.
Il a rappelé que C2V2 tire ses origines des Retraités de la Coalition syndicale pour la libre négociation.

Le 11 août 2014, les Retraités s’étaient joints officiellement à la lutte «libre négo» contre le projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite du secteur municipal. Le 20 août, ils avaient tenu simultanément de grandes manifestations à Montréal et à Québec.

Puis, le 15 septembre suivant, ils avaient envoyé une lettre au premier ministre Couillard pour décrier le projet de loi 3. Enfin, le 21 novembre 2014, les Retraités de la Coalition avaient tenu une première journée d’États généraux sur l’avenir des retraites.

Envol et actions de C2V2

Le 13 octobre 2015, la Coalition citoyenne pour mieux vivre et vieillir prenait son envol avec une interpellation bien sentie des partis fédéraux en pleine campagne électorale. Ses porte-parole avaient profité de l’occasion pour dévoiler le «Manifeste pour une retraite décente pour toutes et pour tous».

Tout dernièrement, le 19 février 2016, C2V2 a tenu son assemblée de fondation officielle et préparé ses prochaines actions.

«Nous ne sommes pas des retraités gras durs!»

Louis Larivière a rappelé au Conseil général la raison d’être de C2V2: «Nous ne sommes pas des retraités gras durs! Ceux parmi nos membres qui ont les meilleures retraites touchent 30,000$ par année. Il faut voir à ce que les gens vivent mieux, et vivent bien, surtout! Avec le revenu de retraite typique de quelqu’un qui bénéficie d’un régime de retraite, de l’ordre de 25,000$ par année, on ne va pas loin!»

Il a donc rappelé les deux priorités de la Coalition: l’amélioration de la couverture du Régime de rentes du Québec (RRQ) et l’attribution automatique du Supplément de revenu garanti (SRG) par le gouvernement fédéral.

«Nous voyons beaucoup, beaucoup de retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui doivent vivre avec 15,000$ par année. Ils sont obligés de retourner travailler pour payer leur pain et leur beurre, a déploré Louis Larivière. Nous avons un prochain colloque en préparation et celui-là va porter sur les jeunes, sur leur retraite future et sur ce qui doit être fait tout de suite pour la préparer».

Enfin, Louis Larivière a remercie le SCFP pour son soutien considérable et indéfectible à toutes les étapes du travail de C2V2. Il a lancé un appel à tous, y compris les non syndiqués du Québec, à adhérer et à participer à la Coalition.

Un nouvel outil d’assurances pour les retraités

Par la suite, Pierre Gingras de C2V2 et du Regroupement des syndicalistes à la retraite (RSR) a présenté une nouvelle option syndicale d’assurances très intéressante pour les retraités.
Il s’agit du «Programme d’assurances individuelles avantage retraite», négocié avec Assurances Desjardins.

Pour des coûts modiques et à certaines conditions, les retraités peuvent obtenir une protection intéressante: ambulance, assurance voyage, soins paramédicaux, soins infirmiers à domicile, soins à la suite d’un accident, etc.

Un nouvel appui fort du SCFP à C2V2

En conclusion, Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP-Québec, a félicité Louis Larivière et Pierre Gingras pour leur précieux militantisme. Il a souligné leur grande importance comme partenaires dans la lutte pour l’amélioration des régimes publics de retraite. Enfin, il a remis à C2V2 un don de 4000$, voté par le Conseil général du SCFP.

The post Coalition citoyenne pour mieux vivre et vieillir (C2V2)
«Il faut voir à ce que les gens vivent mieux, et vivent bien, surtout!»
appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.