« C’est simplement indécent ! »Augmentation des salaires des élus provinciaux

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) décrie haut et fort les députés du gouvernement libéral, qui, avec deux nouveaux projets de loi déposés aujourd’hui, prouvent que c’est toujours deux poids deux mesures quand vient le temps de déterminer leurs propres conditions de travail.

Alors qu’ils disent d’un côté qu’il n’y a pas d’argent pour améliorer les conditions de travail de l’ensemble des employés du secteur public, les libéraux augmenteraient de façon significative le salaire des députés. Après avoir pelleté un fardeau considérable vers les employés municipaux dans le dossier des régimes de retraite, ces mêmes députés se soustrairaient au partage des déficits passés et à la règle du 50 %-50 % quant aux cotisations employé-employeur.

« C’est simplement indécent, a tonné Lucie Levasseur, présidente du SCFP-Québec. Ils offrent 0 %, 1 %, 1 %, 1 %, et 0 % aux employés du secteur public. Ils sont absolument insensibles aux centaines de milliers de québécois qui sont en grève pour justement pouvoir négocier une rémunération et une retraite à la hauteur de leurs besoins élémentaires. »

« Les employés municipaux sont absolument sans connaissance de cette iniquité flagrante. Ils se sont fait imposer de très lourdes compressions dans leurs régimes de retraite, au nom de certains principes et certains mécanismes. Aujourd’hui, on voit les députés libéraux s’exempter de ces principes et de ces mécanismes. L’hypocrisie est flagrante », a lancé Marc Ranger, directeur adjoint du SCFP au Québec responsable du secteur municipal.

The post « C’est simplement indécent ! »
Augmentation des salaires des élus provinciaux
appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.