À Saint-Charles-Borromée, la négociation, ça fonctionne!

Le syndicat des employés municipaux de Saint-Charles-Borromée, dans Lanaudière, a conclu une entente de principe avec l’employeur. L’entente est survenue le 20 avril au terme de huit séances de négociation. La convention collective précédente était arrivée à échéance le 31 décembre 2015. Les deux parties se sont entendues sur des solutions innovatrices dans le cadre d’un processus respectueux et efficace.

«La négociation s’est conclue dans le respect de la capacité de payer des citoyens, tout en protégeant le pouvoir d’achat des employés. L’équilibre, il est là: pas besoin du pacte fiscal prôné par certains maires de l’Union des municipalités du Québec. Des ententes négociées équitablement assurent une paix sociale en plus d’une reconnaissance envers des employés qui sont fiers de servir la population», a expliqué Mario Lamontagne, conseiller syndical au Syndical canadien de la fonction publique (SCFP).

L’entente sera soumise à l’approbation des employés municipaux dans les prochains jours lors d’une assemblée générale syndicale.

Les 35 employés cols blancs et cols bleus de la municipalité de Saint-Charles-Borromée sont représentés par la section locale 4367 du SCFP.

Comptant plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31,600 membres.

The post À Saint-Charles-Borromée, la négociation, ça fonctionne! appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.